vendredi 21 septembre 2012

Mini-poivrons farcis aux blettes à la niçoise

Dès que je les ai vus sur l'étal du maraîchers,
 je les ai voulus ces beaux petits poivrons tous colorés
et déjà je réfléchissait à la recette 
ils ne sont pas beaux ? 
Mini-poivrons farcis aux blettes à la niçoise
je n'en ai pas pris beaucoup parce qu'ils étaient un peu cher 12€ le kg tout d'même 
avec 9 petits poivrons , j'en ai eu pour 3€ à peu près
à vous de les associer à de petites aubergines, courgettes rondes 
et petites tomates
****
je les ai farcis avec une recette de farce niçoise aux blettes
je pense que vous pouvez les remplacer par de petits poivrons rouges 
ou verts mais alors les plus petits
de façon à ne pas avoir à les pré-cuire
(voir infos en fin d'article)
****
avec cette recette, je participe au défi du mois de septembre 
Il  faut donc  faire une jolie recette salée de notre région et  parler de cette région en quelques lignes pour nous la faire découvrir
Et oui, c’est la rentrée des classes donc on va faire notre tour de France
 à la manière de Culino Versions
****
pour 2 personnes :
j'ai pris 9 mini-poivrons rouges, oranges et jaunes
2 tranches de jambon cuit
(ou du talon de jambon ou du jamboneau)
10 feuilles de blettes
(elles réduisent énormément à la cuisson, prévoyez large)
1/2 pot de ricotta 
2 cuillères à soupe de parmesan râpé ou du grana pardano
une cuillère à soupe de pignons
quelques feuilles de persil plat, de basilic frais
une petite gousse d'ail
sel , poivre, huile d'olive
quelques petites olives noires niçoises
une belle branche de romarin frais
et un peu de thym frais
****
préchauffer le four à 220°
****
ces petits poivrons sont tellement fins qu'il ne sera pas nécessaire de les pré-cuire
lavez les et coupez le chapeau
réservez le 
videz délicatement les poivrons de leurs pépins , 
rincez les et laissez les sur du papier absorbant
****
la farce : 
faites revenir les pignons dans une poêle à sec pour les faire dorer, réservez
séparez les côtes des feuilles de blettes 
lavez et séchez les bien
faites revenir les feuilles dans un peu d'huile d'olive dans laquelle vous aurez écrasé la gousse d'ail
quand elles sont cuites au bout de 5mn , égouttez les 
passez au mixer le jambon, les feuilles de blettes pré-cuites, le persil, le basilic
mélangez la préparation à la ricotta en ajoutant les pignons grillés, le parmesan ou le grana pardano, poivrez ,
gouttez avant de saler, bien mélanger 
****
remplir à la poche à douille les poivrons, remettez le petit chapeau des poivrons 
déposez les dans un plat à four , 
arrosez les d'un filet d'huile d'olive, mettez dans le plat quelques olives
noires niçoise, la branche de romarin et le thym
salez et poivrez, ajoutez un demi verre d'eau 
et enfournez pour 20mn
****
c'est prêt ! 
****
je les ai servis avec des conchiglionis farcis avec la même farce, 
ce sont de grosses pâtes à farcir en forme de coquillage
la recette est à venir 

et  une bonne salade de mesclun


j'ai cherché pour vous où trouver ces craquants petits poivrons
la marque Prince de Bretagne innovait en avril 2011 et lançait ces mini-poivrons 
sur le marché français
ils ne dépassent pas les 5 à 8cm
ils sont cultivés sous abris de mai à décembre
alors demandez à votre maraîcher 
voyez sur le site Prince de Bretagne ICI 
****
 L'extrême Sud-est de la France, la région PACA est coincée 
entre la mer Méditérranée au sud, 
la frontière italienne à l'Est et le massif Alpin au nord
****
L’histoire de Nice commence probablement avec le Grecs.
 La première citadelle fût construite par les Phocéens,
 entre le Ve et le IIIe siècle avant JC et fût baptisée Nikaia : 
la Cité Victorieuse.
 Ainsi, la première citadelle fût fondée sur la butte du château 
afin de défendre ce comptoir contre les inévitables incursions barbares.
Nice , le port


Le Vieux Nice

dédale de passages étroits, de ruelles ombreuses entre les hautes façades ocres ou rouges, clochers baroques innombrables… contre les flancs de l’antique colline du château, la « Vielle Nice » fût longtemps à elle seule toute la ville et même lorsque les faubourgs s’étendirent au-delà du Paillon, son cœur continua à battre là, entre les Ponchettes et la rue Pairolière.








Villefranche sur Mer, la plage des Marinières
Sur la place Saint François, se dresse l’ancien  Hôtel de Ville, construit vers 1580. C’est là que siégèrent les institutions communales.

les collines de Gairaut au-dessus de Nice





Enfin, entre les Terrasses et le Palais de la Préfecture, s’étend le célèbre cours Saleya avec son emblématique marché aux fleurs et marché d’hiver.

Le premier port était au pied de la colline : l’anse Saint Lambert, aujourd’hui les Ponchettes,
du mot « pounchetta » qui désigne en niçois une petite pointe
 en référence probable aux pointes rocheuses qui bordent cet endroit.
 Les pêcheurs y étaient encore nombreux au début du XXe siècle
à remonter leur barque sur les quais, trier le produit de leur pêche ou repriser leurs filets.
La Promenade des Anglais ou « Camin dei Anglès » doit son nom aux résidents étrangers
qui payèrent sur leurs deniers l’aménagement de la grève,
 alors peu praticable, en un sentier de promenade
 C’était en 1823 et les Britanniques étaient si majoritaires
u’on appelait Anglais tout hivernant venu séjourner













Bugadiera dou Pailloun

Les lavandières ont tant retenu l’attention des peintres et des artistes 
Ce sont les Anglais qui les premiers découvrirent les vertus thérapeuthiques
des bains de mer au milieu du XIXe siècle, car il ne s'agissait que de cela au début. I

Marchand de socca et porteurs de socca

A quelques pas des retours de pêche auxquels on pouvait assister sur le quai du midi, entre les terrasses du vieux Nice, se trouvait la poissonerie. Le marché au poisson se déplacera plus tard sur la place Saint François
Jusqu'en 1872, la fête battit son plein dans les rues de Nice,
au gré des inspirations de chacun : la foule déguisée
se
bombardait de confetti de plâtre, de farine, d'oeufs.


et parfois, il neige à Nice ... 
source photos anciennes et explications 
sur le site Chez Pipo , célèbre restaurant  niçois
où on peut déguster des spécialités niçoises
****
Même si la cuisine Provençale est aujourd'hui à la mode (pour ses vertus sur notre santé), 
elle est avant tout le fruit de vieilles traditions
 La pissaladière contient une purée d'anchois (le pissala) qui ressemble beaucoup 
au garum que les Romains et les Grecs utilisaient.
****
 Au 14ème siècle, la région Paca est réputée pour ses fruits confits 
et au 16ème siècle, ce sont les amandes et le miel qui étaient recherchés. 
La richesse de la mer a donné aussi lieu à de nombreuses spécialités 
dont l'incontournable bouillabaisse qui doit son ethymologie au mot bouillepeisse 
(bouille de poisson en provençal)
ou à l'expression "quand ça bout, baisse le feu".







11 commentaires:

  1. merci pour cette délicieuse découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Yolande , merci de ta visite
      passe un très bon week-end ;D

      Supprimer
  2. merci beaucoup Coco pour cette jolie recette de farcis bien gourmands et le très beau reportage photos et histoire de Nice. J'adore cette région :-)
    ta participation à Culino Versions est validée avec plaisir, bisous :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien Kaderick , je suis toujours aussi contente de participer aux défi de Culino Versions ;D

      Supprimer
  3. Bonjour, elle est bien appétissante cette farce? J'aime beaucoup ces minis poivrons. Bravo.
    Quel plaisir de voir Nice dans le temps. Et dire que j'y étais la semaine dernière.
    Aujourd'hui, il pleur sur ma Lorraine natale. bises. Sylvie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Sylvie !
      c'est toujours avec grand plaisir que je lis tes comm'
      merci beaucoup de passer
      oui j'ai lu et vu les photos de ta visite sur Nice , la prochaine fois, préviens moi qu'on prenne un café dans le vieux Nice ou au bord de la mer et je te ferai découvrir mes coins secrets ;D
      bizzz et bon week-end

      Supprimer
  4. Une recette qui sent bon la Provence, un régal pour les papilles. J'aime beaucoup ton reportage sur Nice. Passe un bon we.

    RépondreSupprimer
  5. Sur les rares marchés où l'on peut en trouver, les mini-poivrons disparaissent dans la première heure de vente, victimes des connaisseurs qui les savent plus fins et plus sucrés que les gros poivrons cubiques des supermarchés. Ils méritent donc des recettes plus fines, elles aussi. C'est le cas de la vôtre. Merci à vous... et à la cuisine niçoise injustement méconnue. Elle a souvent le physique de ses 2 cousines, l'italienne et la provençale ; mais son caractère bien à elle invente d'autres façons d'accomoder les mêmes ingrédients. Vous le démontrez ici. Bravo (ou brava, comme il vous plaira) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Baro
      vous ne pouviez pas me faire plus plaisir avec ce commentaire, je vous en remercie
      oui il est vrai qu'il faut allez tôt au marché (de la Libération pour moi) pour profiter des petits trésors . Et des bons produits locaux
      encore merci de votre visite
      passez une très bonne journée

      Supprimer
    2. Après votre recette chaude, j'ai testé une version froide servie en entrée. Nous recevions des amis qui répétaient "On adore les poivrons, mais eux nous détestent" (même air que pour le concombre). Sachant que c'est la peau externe et les lanières internes blanches qui peuvent poser pb, j'ai procédé comme pour la salade de poivrons classique : gril du four (= épluchage enfantin) puis arrachage facile des lanières indigestes lors de la découpe du mini-poivron en 2 ou 3 bandes fines. Mais en lieu et place de l'huile et de l'ail, je les ai badigeonnées de VOTRE farce aux blettes, avec beaucoup de persil et -seul changement suggéré par ma femme à qui je ne sais rien refuser- 2 cuillerées de fromage blanc avant séjour au frigo. C'est vraiment très différent et très amplement concurrent. En tout état de cause, vous et moi avons intégré 2 nouveaux adeptes à la secte du mini-poivron qui marie avec tant de bonheur le goût et la digestibilité !

      Supprimer
    3. et bien Baro, je dis .. bravo !
      merci beaucoup pour ton retour d'expérience
      jeu de patience pour éplucher ces petits poivrons mais c'est certains que c'est plus digeste et plus fondant
      as-tu testé les poivrons aux anchois que l'on fait pour l'apéritif ? la recette est sur mon blog aussi, mois qui n'aime pas les anchois, ils passent très très bien dans cette recette
      regarde ici : https://cuisinenfolie.blogspot.fr/2012/04/poivrons-aux-anchois.html
      à déguster sur des toasts, à l'apéro, succès garanti
      merci de ta visite
      bien amicalement
      passe une bonne journée

      Supprimer

Votre avis m'intéresse
alors un petit mot gourmand ...